"J'ai fait comme ça" par Elsa

J'ai fait ça comme ça !

J 'avais beaucoup aimé certaines photos de tes cartons prises en noir et blanc.
Alors, pourquoi ne pas les teinter ainsi...
J' ai d'abord acheté des pigments colorés bâtiment : du noir entre autres.
Dans ma cave, j ai trouvé une tine de blanc à placo très ordinaire et j 'ai complété le tout ,sur tes conseils, aves de la colle à papier et un gros pinceau.
J 'ai ensuite préparé les teintes auxquelles j'ai adjoint la colle à papier en me disant qu' ainsi, la peinture ferait office de fixatif.
Un gris, un noir très liquide, le blanc était évidemment tout prêt.
J'ai d'abord mouillé le carton ,pensant que les teintes se diffuseraient mieux ainsi, puis versé au sceau les mélanges, d'une façon que je qualifierais d'aléatoire et rapide : le gris, le blanc puis le noir .
Et voilà...
En fait j 'aurais pu commencé à raconter par l'étape 0.
Celle correspondant au dilemme s 'étant posé à moi dés l 'ouverture de tes paquets.
Comment choisir et comment franchir le pas...
J'étais très impressionnée à l 'idée d'intervenir sur ton travail.
J'ai donc fait vite! Ai sélectionné une série me semblant former une famille,
celle (pour moi) des Herbiers de la Dordogne.
Ceux là, ils me parlaient trop, je n'aurais pas pu les toucher...
J'ai donc mis de côté systématiquement les autres.
Ceux ci sont notre laboratoire commun...
Quatre mains !!!
Deux personnes mais quatre mains...

Le résultat n était pas celui escompté....
Jusque là, rien de surprenant.
Il fallait donc chercher....
La solution ne se présente pas toujours d'elle même !
J'ai  donc commencé à creuser.
Enlever la peau, éplucher la surface de ce carton, qui ,s'il était séduisant brut de teinte, m'aparaissait désormais comme une matière noble encrassée.
J'avais envie de l'alléger , j'ai donc commencé à arracher la pellicule du dessus avec le même plaisir que l 'on s' enlève la peau après coup de soleil...(dégoutant, mais délectable...)
La couche du dessous était pleine de surprise , j'avais d'abord dans l 'idée de n 'enlever que quelques zones, mais je ne pouvais m 'empêcher d'en découvrir toujours plus tant le résultat était agréable a l 'œil.
Au bout d'une demi heure, toute la surface eu bientôt disparu.
Est-il possible de faire quelque chose de rater avec une aussi belle matière, je ne le crois pas.
Totalement novice en la matière, le résultat est pourtant pas mal...
-Étape 5
Empreintes
J'ai déposé dessus les bouts détachés du carton.
Nous essaierons avec Rose d en faire une production en volume.
Mais pour l'heure, mon souci, c est le séchage !!!

Texte d'Elsa. Travail à deux: sculpture sur caton brut: JR (années 90), retravaillés par Elsa (2017.)





 

 
Les commentaires sont clôturés